28/05/2010

Ça cause de quoi deux "Vieux-Gren" à l'apéro. Ben ça croque la République !

Ce midi, j'ai mangé dans un pub sympa au centre-ville, L'Arbalète. Un bon tartare, normal pour une carnassière comme moi. Alors que je lisais la Julie tranquillement installé à ma petite table, deux bons genevois un peu bruyants refaisaient le monde assis sur leur tabouret de bar.

Fiers comme deux paons, ils se gargarisaient de la vie genevoise, sans oublier de claironner qu'ils faisaient partie de la Compagnie des Vieux-Grenadiers, institution majeure et respectée à Genève.

Ils remontèrent le temps, allant jusqu'à nous refaire l'historique du G8 en 2003 à Genève.

Morceaux choisis ; Le Commandant ne pouvait rien décider il avait les mains liées - Guy-Serge n'était plus là - Micheline était obligée de se cacher pour protéger sa vie - Charles commandait la police sur le pont du Mont-Blanc alors qu'il ni connaissait rien - Les policiers allemands voulaient charger rue de Chantepoulet - Il aurait fallu un Warynski à la tête de la police - et encore et encore.

Ça cause un Vieux-Gren à l'apéro, ça refait le monde comme tous les citoyens, mais ça croit surtout tout connaître sur tout le monde, et ça c'est juste magnifique, surtout qu'un Vieux-Grenadier ça connaît toute la République normallement.

C'est là que le plus dégarni des deux s'exclama ;

"Jean-Robert m'a dit l'autre jour, que lui la gamine, comme ça qu'il l'appelle Bonfanti, il l'aurait mise en place bien avant, sans passer par Walpen".

Si un "Vieux-Gren" le dit, c'est que Monsieur le Chef l'a dit.

Garçon, l'addition svp.

Pertinence, la Louve de Bernex.

04/05/2010

Infrarouge, ou à quand une émission de fond et de qualité à la TSR ?

Alors que du coin du bois je guignais l'émission Infrarouge de ce soir, j'ai une nouvelle fois été déçue du contenu et de la ligne directrice choisie pour celle-ci.

  • Un titre accrocheur.
  • Des invités trop nombreux qui ont si peu droit à la parole.
  • Des question directes ou indirectes d'une animatrice toujours aussi malhonnête et qui ne cherche qu'une chose, créer la discorde.
  • Un fil rouge qui se brise, une ligne de conduite qui s'égare, un sujet qui se disperse.

Tout ça pour quel résultat, un peu plus d'audience, et encore.

Dans ma meute, je suis la dernière à regarder cette émission, les autres loups ont depuis longtemps quitté cette triste émission. Mais au-delà de la qualité de celle-ci, c'est bien la TSR qui devrait se remettre en cause. Cette chaîne de télévision a été reconnue par le passé grâce à de grands reportages, Temps Présent en a été bien souvent la source. La qualité de l'investigation est donc possible, celle du débat doit l'être aussi.

Il nous manque en première partie de soirée des "Dossiers de l'Ecran" actuels. Un grand débat, avec des invités de qualité, venant de toutes les couches sociales, mais qui disposeraient tous d'un temps de parole, d'un temps de réponse, d'un temps de réflexion pour nourrir le sujet abordé. Pour cela, il faut une volonté médiatique de monter une telle émission, mais il faut surtout trouver un/une journaliste de qualité qui serait à même de tenir l'antenne, le thème de la soirée et les invités, afin d'obtenir au final une émission de qualité, un débat constructif et de fond, voire même des réponses aux questions relevées par les problèmes de société soulevés.

Ce n'est pas la première fois qu'Infrarouge grille son sujet et ainsi son émission, tout comme ABE se brûle souvent les doigts en agissant aussi de la sorte. La TSR doit se remettre en cause, car l'une de ses priorités est d'informer, donc un Grand Débat hebdomadaire ne serait pas de trop, j'en suis certaine.

Je retourne dans mon bois, heureusement il me reste la lecture, et là tout n'est pas écrit d'avance, comme sur Infrarouge.

 La Louve.