01/10/2009

Genevois, même si rien ne roule, votez !

Dans dix jours, les hommes auront choisi la destinée politique de Genève et de la Région pour la décennie à venir. Une certaine droite devrait conserver la majorité, mais le « citoyen genevois » est en mouvement et il faudra compter avec, car changements il y aura.

post.jpg

Premièrement un faible taux de participation va aider les extrêmes. Ce n'est pas pour rien que tous les partis ne cherchent pas à convaincre de nouveaux électeurs, mais simplement à garder leurs brebis.

Deuxièmement, les moutons blancs vont diminuer dans le pré, qui sera de plus en plus vert et dans lequel il y aura de moins en moins de roses.

Je ne sais pas si cette campagne saura sauver Genève et lui permettre de prendre le grand virage, pas celui du Ceva ou de la Grande Traversée, mais du développement durable et de l’écologie de la région.

urne1.jpg

 

Car moi, la Louve de Bernex, c’est bien ce qui me préoccupe. Déjà qu’un tram nommé « chantier » viendra aux portes de ma forêt, je me vois presque obligée de me sabrer en Champagne, pour enfin me sentir en sécurité, car Genève gronde et je n’aimerais pas reprendre en main les institutions.

 

louves2.JPG

Dans l’attente, je regarde les hommes, tous les matins, qui descendent en ville dans leurs drôles de machines à moteur, tout en restant bloqué au croisement, tel un troupeau qui  cherche son berger.

 

20:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.