21/09/2009

Un vieux loup solitaire vient de trahir sa meute.

louves2.JPGDepuis dix jours, une partie de ma meute ne tient plus en place, elle a été trahie par un vieux loup malade, hargneux et qui arrive en fin de vie politique. Il était l’un des sept sages, mais il était de loin celui qui n’avait plus rien à perdre de son mandat.

 

 

 

 

 

 

Néanmoins, nous l’avions accepté, accompagné, écouté, même si la sagesse ne prenait pas souvent le dessus sur son incompétence. A force de ne pas vouloir le chasser, le mal a grandi en lui et probablement sous l’effet de la douleur, il vient de trahir nos jeunes loups, même les derniers qui viennent pourtant de prêter serment.

 

Serment.jpg

 

A lui seul, sans concerter les autres sages, il vient de déposer de nouvelles règles de vie, de travail, de retraite. Comment ce vieux loup, qui n’a jamais fait parti des chasseurs de la meute, peut-il imposer à ses jeunes loups une doctrine de vie qui ne correspond pas aux réalités de la forêt ?

 

Il est temps que ce loup grabataire et malade quitte la meute, la ville, la région. Sa provocation malsaine pourrait engendrer une révolte sans précédent, et le premier qui souffrirait de celle-ci serait lui et ses congénères de la colline.

 

louves.JPG

Je ne sais pas si la louve qui a sauvé Rome pourra sauver Genève, mais il est certain que la meute n’est pas divisée et que rien n’arrêtera ses hurlements, car nous avons été trahis et notre faim de justice et de reconnaissance est énorme, tout comme notre révolte.  

Genève.jpg

21:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.