30/08/2009

Le tribunal arbitral est en route, pour juger qui, pour juger quoi ?

En désignant Mme Wilmshurst comme juge, le Conseil Fédéral vient de donner raison à M. MERZ dans son approche de la gestion du conflit.

Cette femme est cheffe du programme de droit international à Chatham House (l'institut royal des affaires internationales à Londres) depuis 2003. De 1999 à 2003, elle a été conseillère juridique adjointe au Foreign Office, le ministère britannique des affaires étrangères.

Une fois les trois juges désignés paritairement,  ce tribunal aura un délai de 60 jours pour rendre son verdict sur l'arrestation du fils de Mouammar Kadhafi et de son épouse dans la cité de Calvin. Un délai déjà jugé trop court sachant qu'un arbitrage international prend souvent plusieurs années. 

justice_statue.jpg

Ce tribunal arbitral devra déterminer si la police genevoise a agi de manière illicite ou disproportionnée lors de l'arrestation du couple Kadhafi en 2008 à Genève. Le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz a présenté à Tripoli des excuses officielles pour une arrestation jugée "injustifiée et inutile". Une première erreur individuelle du représentant du Conseil Fédéral. Des regrets auraient suffit, tout en garantissant la présomption d'innocence dans les accusations portées contre la justice et la police genevoises. 

De ce fait, ce qui serait équitable, surtout en droit international, c'est que ce tribunal dépose aussi un avis de droit sur les menaces qui auraient été proférées par Hannibal et Mouammar Kadhafi contre la Suisse, en des termes guerriers et de destruction.

Si ce tribunal arbitral est neutre, il peut le faire, la Suisse doit l'exiger dans le mandat délivré. Si nous cédons au terrorisme économique comme d'autres pays occidentaux l'ont fait, nous perdrons bien plus que notre neutralité et notre indépendance. C'est l'image de la Suisse internationale, pays d'accueil pour résoudre des conflits humains, économiques, politiques, qui sera décrédibilisée. 

Souhaitons que nos otages rentrent cette nuit, les bassesses de M. MERZ auront au moins permis de résoudre un problème humain.  

Ne pas se laisser dévorer par l'un des nôtres, même les loups de ma meute savent que c'est la base pour marquer son territoir afin d'éviter de tout perdre.

louves.JPG

La Louve que je suis peut bien sauver Rome, mais pour la Suisse, quelques Léopards ne suffiront pas, l'attaque est bien plus sournoise.

 

 

 

 

22:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

28/08/2009

Le mouton est dans le pré.

Kadhafi: Tripoli avait quatre exigences 26.8.2009 16:33
Selon des informations de la RSR, la Libye avait quatre exigences avant le voyage de Hans-Rudolf Merz. La principale concernait les excuses de la Confédération, que le Département fédéral des affaires étrangères rejetait. Tripoli exigeait en outre le versement d'une forte somme d'argent, certaines sources parlant de 20 millions de dollars. Enfin, le régime Kadhafi demandait la suspension de trois policiers genevois et l'introduction de cours de savoir-vivre dans la police du canton. Durant son voyage, H-R.Merz a présenté les excuses de la Suisse et accepté la mise en place d'un tribunal arbitral.
 
*******************************
 
ATS | 28.08.2009 | 14:43

La Libye aurait demandé plus que ce qu'elle a obtenu dans l'affaire Kadhafi. Les excuses exprimées auraient été en dessous de ce qu'elle aurait voulu, a indiqué vendredi aux médias le président du PLR, Fulvio Pelli, à l'issue des entretiens de Watteville avec le Conseil fédéral.

********************************

Berne, 28.08.2009 - 10 h 30

La Suisse et la Libye mettent en oeuvre leur accord étape par étape. Le président de la Confédération est en contact étroit avec le premier ministre libyen. Ce dernier lui a garanti par écrit que les deux Suisses pourront quitter la Libye avant la fin du mois.

La Libye tient à ce que les deux Suisses quittent le pays en tant que simples hommes d'affaires. Pour répondre à cette demande, la Suisse a tout de suite ordonné le retour du "Falcon". La nuit dernière, l'avion de la Swiss Air Force est rentré en Suisse avec la délégation suisse et les bagages des deux hommes d'affaires.

La Suisse tient tous ses engagements en respectant largement les délais convenus dans le cadre de l'accord passé avec la Libye le 20 août 2009. Tout est mis en oeuvre pour que le respect des engagements crée les conditions optimales d'un retour rapide des deux Suisses.

Après la nomination, par le premier ministre libyen, du représentant du Ministère libyen des affaires étrangères chargé de la reprise des relations bilatérales, conformément à l'accord, le président le Confédération a nommé le secrétaire d'Etat Michael Ambühl pour représenter le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Le DFAE a dès lors chargé ce dernier de se mettre tout de suite en relation avec le représentant libyen. Le point suivant de l'accord prévoit la nomination du juge du tribunal arbitral que les deux Etats doivent mettre sur pied. La Suisse publiera le nom de ce juge dans les délais.

Le président de la Confédération a promptement mis en place un état-major qui travaille 24 heures sur 24 à la mise en oeuvre de l'accord. Cet état-major a pour mission de coordonner et de gérer les contacts.

********************************

lopus.jpg

Bernex, 28.08.2009 - 15 h 22

Le loup Alpha de ma meute ne comprend plus les hommes. Comment faire confiance à son prochain si les accords ne sont pas respectés, si la parole donnée n'est pas exécutée, si le chantage humanitaire et économique ne cesse pas à la conclusion de ceux-ci.

Un jour un berger a voulu me donner deux moutons en gardiennage. Je ne sais pas encore pour quelle raison,  mais j'ai refusé. Pourtant, nous étions tous d'accord. Il me déposait ses bêtes le lundi pour les reprendre le vendredi suivant. Je devais simplement les nourrir et m'assurer qu'elles ne seraient pas importunées. En plus, c'est pas encombrant deux moutons, mais je ne sais pour quelle raison, j'ai refusé.

Aujourd'hui, ne regrette pas d'avoir refusé cet accord, car je suis restée amie avec le berger.

Pertinence, une Louve qui a bien du mal à saisir la logique des hommes.

 

Moutons1.jpg

 

27/08/2009

Coups de crocs !

1 ) L'été n'en fini plus et Genève continue de faire rire tout le pays avec ses histoires "policières". C'est le jeu de l'année, transformer en dindon de la farce tout poulet qui passe par là ? Un jour les poulets vont s'énerver et là c'est vous qui allez y perdre des plumes, c'est certain.

poulet.jpg

2) C'est incroyable, dans ma meute il y a un dominant, il y fait respecter l'ordre et la loi. A Genève, c'est impressionnant le nombre de jeunes loups, et louves, qui veulent donner des coups de crocs, juste pour marquer leur territoire, leur appartenance, leur différence, leur choix de vie ou pour mordre dans les idées des autres. Vous appelez ça de la politique. Moi je dirais que c'est du poil à tiques, celles qui vous sucent le sang pour se nourrir. Bon chez vous, si ça suce pas, ça lèche, et pas discrètement rue de l'Hôtel-de-Ville, juste avant les élections.  

tiques.jpg

3) Moi pour faire visiter ma fôret, j'ai pas de président de l'office du tourisme. Heureusement, quand j'entends le votre j'ai juste l'impression que c'est Monsieur 20 %, comme le taux de touristes qu'il privilégie, car pour lui le Jobin la chandelle pour les intérêts de Genève. Pour les autres, c'est 80 % de transit pour le lac d'Annecy et le Valais ou quoi, ces touristes là font même par un tour dans la rade. Bon, si c'est pour rester en rade devant l'office du tourisme, vous me direz !

fdg09aff2.jpg
Bon, je rentre mes crocs, avant que Kadhafi, un Loup du désert, ne vienne me donner des cours de savoir-vivre !

21:05 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7)