12/08/2009

Le faux procès de Laurent Moutinot.

galerie-membre,loup,loup-2.jpg 

Les hommes sont pires que les loups, même en meute ils ne savent pas vivre.

 

Hier, Minet le Pyromane déposait un texte sur le blog.tdg afin de dénoncer la hausse de la criminalité. Il avait visiblement soigneusement pris soin de ne pas nommer M. Moutinot dans cet écrit, sachant qu’il ne servait à rien de tirer maintenant un bilan sur son action à la tête du DI.

 

Minet a allumé une mèche, mais pour moi cela restait dans la vindicte mordante mais « cordiale » qu’il entretient avec cet homme politique.

 

C’est donc dans ce but je suppose qu’il parlait sciemment « des personnes responsables de cette institution », car les imputations se doivent d’êtres partagées. Elles le seront en temps voulu, je fais confiance à Minet pour ça. 

 

moutinot1.jpgPourtant, à quelques semaines des élections, d’autres langues se délient  et les premières salves partent. Mais certains ont commencé un faux procès, celui de Laurent Moutinot.

 

 

 

 

 

Ø      Entre une droite qui tire un bilan acerbe de la législature du ministre de tutelle de la police, ce qui n’est pas faux, mais qui est un brin arrogant venant de nos décideurs.

 

Ø      Entre un parti citoyen qui demande la démission de ce même Conseiller d’État, à quelques mois de la fin de son mandat, mesure symbolique, mais inapplicable et qui en l’état ne changerait rien aux problèmes rencontrés.

 

Ø      Entre des médias, en pause estivale, qui anticipent la rentrée de la classe politique et qui tirent à boulet rouge sur le Président du DI pour son manque de communication.

 

Certains oublient de balayer devant leur porte avant de sortir de leur réserve pour se rendre à l’échafaud.

 

Une certaine droite

 

C’est en effet cette même droite, majoritaire au Parlement depuis quatre ans, qui n’a pas vu venir cette augmentation de la criminalité, et des besoins en hommes et en moyens de notre police. Car avec :  

 

-                     M. Weiss et sa commission des finances qui n’a pas su reconnaître implicitement le travail de nos policiers en 2008, même député qui avait aussi demandé une baisse de 1% du personnel policier, je vous le rappelle.

 

-                     MM. Odier, Hohl, Selleger, Barrillier, Ducret, Saudan, accompagnés de Mmes Gachet, Läser et Ducret, qui demandaient l’agrandissement et la création à la Brenaz de 206 places de détention administrative pour les délinquants récidivistes en attente de refoulement, sans aucune garantie budgétaire pour donner suite à  cette idée.

 

-                     Un député Catelain redondant qui ne s’est pas privé d’asséner des coups à la police genevoise pour souvent valoriser une autre profession qu’il connaît bien.

 

-                     MM. Wassmer, Bertinat, Guénat, Ischi, Bertschy et Florey qui veulent engager des policiers jusqu’à l’âge de 50 ans, une idée grabataire pour des élus.

 

-                     MM. Nidegger, Leyvraz et Marcet, qui déposent une motion pour une politique de sécurité fondée sur une police crédible, mais qui imputent ce manque de crédibilité aux actions syndicales des policiers, en oubliant de regarder les vrais problèmes soulevés par les policiers de rue dans l’exercice de leur profession.

 

Cette droite-là oublie visiblement de se regarder dans une glace le matin, pour voir qu’elle n’a pas pris à bras le corps les véritables problèmes liés à la hausse de la criminalité, préférant faire preuve d’une grande naïveté dans ses idées.

 

 

Un parti citoyen

 

Trublion de la République, qui hurle au loup bien souvent avec raison, mais aussi avec bruit et fracas, il en oublie que la modération des propos rend crédibles les mots. Car avec : 

 

-                     M. Saraiva Medeiros, Président de section ville de Genève, qui demande la démission de M. Moutinot, à moins de quatre mois de la fin de son mandat, c’est faire preuve d’une grande arrogance. Même dans ma meute on ne chasse pas un vieux loup en fin de parcours, il part seul et dignement.   

 

Des médias

 

 

Les médias, radio, télévision, presse écrite, tous ont sauté sur l’information, sur ce début de polémique, sans retenue, avec les crocs et du mordant, car avec :

 

-                     Un journaliste de la RSR, à l’émission Forum, qui interroge irrespectueusement un élu visiblement déjà coupable, cherchant à lui faire porter toutes les responsabilités.  

 

-                     Une presse écrite qui se plaint du manque de communication de cet élu, personnage public qu’elle critique pourtant depuis des années.

 

-                     Une analyse médiatique d’une requête consulaire qui oublie simplement de chercher les causes de cette situation, en ne s’attaquant qu’à un seul homme, visiblement responsable de tous les maux.

 

C’est juste oublier que ces mêmes médias rapportent depuis des années tous les faits divers graves qui touchent Genève et sa région, sans jamais avoir osé, ou voulu, investiguer sur les véritables problèmes qui nous ont amené Genève dans cette situation d’insécurité avérée. Ces médias devraient savoir qu’avant de mordre, il faut apprendre à aboyer.

 

* * *

                                                          

Et rassurez-vous, si je prends la défense ce matin de M. Moutinot, ce n’est pas que j’apprécie cet homme politique, mais simplement par le fait que je n’admets pas que l’on monte à l’échafaud un présumé coupable sans qu’un procès ne se soit déroulé sur l’ensemble de la cause. Moutinot_Bonfanti.jpg

 

Car dans ce cas, de nombreuses responsabilités incomberaient à d’autres durant les débats et lors des délibérations. De toute façon, le bilan du ministre de tutelle de la police est déjà connu, chaque policier à son idée sur le sujet, chaque citoyen, et malheureusement la police ne sort par vainqueur de cette législature.

Flics, c’est un peu comme nous, le loup à très mauvaise réputation dans votre pays, alors que nous sommes aussi des régulateurs naturels de la faune.

 

C’est tout Genève qui doit changer. De remplacer un élu par un autre ne suffira pas, ne suffira plus. Le Parlement devra aussi prendre de plus grandes responsabilités pour amener des solutions, dans l’intérêt de Genève, de ses citoyens et de l’avenir de ce canton.

Flag-ch-ge.png

Je ne suis pas la Louve romaine, mais je garde un œil sur ces humains qui s’abandonnent aux pires mots. 

Commentaires

bonjour, oui en effet les postes a pourvoir ne trouvent pas preneur !
mais bon c'est tout de même curieux, en se promenant sur les quais on ne vois aucuns uniformes ! et ce durant des heures !
l'état n'assume plus ses taches !
et on refile le sale boulot a des agents de sécurités
peu de gens savent a quel point l'état s'est laissé aller !
2 exemples
il y a encore quelques années l'ordre dans les stades était assurés par la police ...
maintenant il faut un ordre écris envoyé par fax du stade pour que la police puissent y pénétrer !
pire, pour économiser on remplace des éducateurs spécialisés dans les prisons pour mineurs par des agents de sécurités!
en fait le conseil d'état est a mon avis pas trop en cause, mais le grand conseil en est responsable, a force ce chercher moins cher on externalise,

en fait les fêtes de Genève sont une pompe a fric, il est peut-être temps de revoir l'organisation de ces fëtes
ce seras fait. mais vous pouvez être sur que l'état vas se défausser sur l'organisateur qui devras ... prendre des agents de sécurités a ses frais!
on parie ?

la sécurité a deux vitesses est bien là, je trouve un peu facile que des députés s'en alarment ils en sont les premiers responsables !!!

Écrit par : jeangeneve willunga | 12/08/2009

Pauvre Moutinot... son attentisme et sa "tranquillité" font que c'est lui qui tend leurs arguments à ses détracteurs.

Tant de mollesse, tant d'inaction ne sauraient se justifier par la présence d'ennemis politiques.

Moutinot n'est pas un vieux loup, c'est plutôt une brebis effrayée et sur le départ. Tant mieux.

Écrit par : Déblogueur | 12/08/2009

BONJOUR PERTINENCE... pour une fois on est d'accord... le vilain procès contre Moutinot n'est pas jolie-jolie.... En fait, nous étions aussi très critiques du bilan du Magistrat...mais depuis qu'il s'est engagé à réformer en profondeur le paquebot "police", on lui donne beaucoup plus de crédibilité...
Si Ce magistrat s'engage dans cette entreprise courageuse juste avant son départ...alors la population conservera une vision positive de son action en tant que responsable du DI.
Alors les attaques fusent car nous approchons des élections, et les partis de droite tentent de faire leur choux-gras sur un petit fait-divers monté en épingle par Al-Arabia...tout cela est politique et je ne serai pas surpris d'apprendre que Kadhafi et Co. se cachent derrière ce coup-fourré !!

Écrit par : MUR | 12/08/2009

Mais il est juste un peu tard pour "s'engager dans cette entreprise courageuse", ne croyez-vous pas MUR ?

Écrit par : Pertinence | 12/08/2009

et bien si M. Moutinot pose déjà les bases solides d'un changement...en établissant par exemple les nouvelles prioritées, les moyens engagés, la reconnaissance de certaines revendications syndicales... il n'est jamais trop tard pour bien faire !!
Alors bien-sûr, le travail de refonte du système n'est pas chose aisée, et cela prendra du temps, nous y parviendrons par empirisme...et la nouvelle magistrate aura comme charge de continuer et de terminer le grand chantier.
C'est pour cela qu'il est primordial que le remplaçant de M. Moutinot soit issu du même courant politique, afin de permettre la continuation de la réforme nécéssaire...

Écrit par : MUR | 12/08/2009

Lea attaques contre Moutinot sont normales car cet homme n'a jamais rien fait d'utile dans ce département mais également dans le dép. des TP qu'il "dirigeait" auparavent. Il ne manque pas d'exemples de stupidités de sa part, le plus connu est la fameuse autorisation délivrée aux Roms pour pratiquer le métier de mendiants. Pour ce qui est de l'agrandissement de la prison, il faut prendre en exemple celle de Maricopa, dirigée par le shériff Joe Arpaio. Cet établissement est très aéré puisqu'il est sous tentes ! Les prisonniers travaillent en costume rayé (rose en été) avec chaines et boulets ! Grace à son efficacité, ce shériff est, chaque année, réélu par plus de 80% de voix ! Pour ce qui est de l'agression de ce Saoudien, il est consternant d'être obligé de découvrir cette information sur une télévision étrangère alors que la TSR, sensée difuser les infos en Suisse, n'en parle pas !

Écrit par : octave vairgebel | 12/08/2009

Le problème est qu'il me semble que le parti socialiste ne se retrouve plus en M. MOUTINOT, sans faire son procès ...

Où vous avez raison, c'est qu'il faudra du temps .. Une louve va remplacer un vieux loup vous dites .. hein hein .. heureuse de l'apprendre .. un nom ?

J'ai en ami qui travaille dans la police et il n'a pas l'impression qu'une continuation du "même courant" puisse se faire, car le courant n'a pas passé ..

On verra bien, mais c'est tout l'Etat qui doit bouger, de donner un coup de pied dans la ruche police ne sert à rien si les moyens et les véritables priorités de la meute ne sont pas définies, pour le bien des citoyens.

La solution ne passe par l'interne, mais bien par l'engagement externe des forces de police.

Écrit par : Pertinence | 12/08/2009

Bon, c'est vrai qu'il y a des divergences , et des nuances d'approches au sein du PS... mais le fond est bien là...le dialogue et la recherche de consensus font partis de la boite à outils du PS...
Déjà , cette guerre Police Municipale VS Police-Gendarmerie, doit cesser... les missions de sécurités doivent être revues pour une meilleure collaboration entre les services et la population.
Enfin, il faut briser cet éloignement entre la population et la Police, pour entreprendre une relation de proximité et de confiance. Il ne s'agit pas de "croiser" un policier à chaque coin de rue...non, la démarche sera plus naturelle si on rétablie une relation de confiance, de respect et d'écoute mutuelle. A cet effet, la mission prioritaire de la Police se concentra sur le contacte à la population, et le devoir de transparence et d'indépendence de l'action policière étroitement encadrée par les procédures...Toute dérive entrainant une sanction immédiate et sans appel...

cela entrainera une meilleure reconnaissance de la population pour l'action de nos Policiers.

Écrit par : MUR | 12/08/2009

Et en plus, il va partir avec une rente de plus de 150'000.-/an !
N'est-ce pas celà le plus triste ?

Écrit par : charly schwarz | 12/08/2009

Vous me faites rire MUR,

"la démarche sera plus naturelle si on rétablie une relation de confiance, de respect et d'écoute mutuelle. A cet effet, la mission prioritaire de la Police se concentra sur le contacte à la population, et le devoir de transparence et d'indépendence de l'action policière étroitement encadrée par les procédures.."

On croirait entendre une autre louve, la Cheffe de la Police .. Mais les solutions pour faire baisser la criminalité, elles sont où dans cette "grande" idée de tout museler avec des procédures, comme si le système n'était déjà pas assez lourd selon mon ami policier.

Et la mission première de la police, c'est de protéger les biens et les personnes .. dans le respect des loi et des règlements .. et pas l'inverse ..

Écrit par : Pertinence | 12/08/2009

Chère pertinence...si la Louve B s'exprime ainsi...alors elle est en bonne voie de rédemption !!
"faire baisser la criminalité", passe par une plus grande efficacité de la police mais aussi dans les procédures de justices qui condamnent les délinquants. Il ne s'agit pas de faire du tout répressif en durcissant l'appareil judiciair...Non, il faut mieux adapter nos lois sur l'emmigration actuelle.
Concrêtemnt, on doit se poser une question : soit on vote un durcissement de la loi avec tout se que cela comporte de négatif...soit on décoide d'octroyer un vrai statut aux NEM, et dans se cas là, on met en place un véritable plan de solidarité.

Écrit par : MUR | 12/08/2009

Solidarité avec les genevois d'abord, après .. il faut un durcissement de l'Etat policier, juste pour ne pas perdre la "guerre" qui s'est engagée contre la criminalité de rue. Sinon Genève va perdre bien plus que son image ..

Pour le sida, on dit " il ne passera par par moi "

Pour la violence de rue à Genvève, on dira " elle ne passera plus par là "

Naïf, mais c'est juste une évidence dans la doctrine.

Écrit par : Pertinence | 12/08/2009

Puisqu'on parle du même personnage, copié/collé de mon comment sur un autre blog:

Face a n'importe quel problème, n'importe quel "responsable" (de service, de projet, politique ou autre) se doit de tenir un discours et une approche de type:

"Nous sommes conscient de la situation, nous demandons a nos citoyens/clients/partenaires de bien vouloir nous excuser pour les inconvenients qu'ils subissent, tout en ayant l'assurance que nous mettons tout en oeuvre pour rapidement identifier la cause du problème et y remedier."

Non, au lieu de ça on a depuis des années une tentative cacher la merde sous le tapis en la nommant un "sentiment subjectif", ensuite tenter de minimiser, de ne pas dramatiser et attendre sur d'autre.

Ce n'est en aucun cas une attitude de "responsable", mais plutot celle d'un ecolier pris en faute. Et encore, un ecolier sans initiative ni fierté.

Et ça ce n'est pas imputable a la presse ou a ses adversaires politiques.

PS: A coté de tant de lamentabilité, les 150'000 Frs de retraite sont un soucis tres secondaire pour Geneve.

Écrit par : Eastwood | 12/08/2009

Etonnant! Vous êtes combien à vous exprimer sous le pseudo de MUR?

Écrit par : Patoucha | 12/08/2009

@patoucha

On est juste assez...;O)

Écrit par : MUR | 12/08/2009

@patoucha

On est juste assez...;O)

Écrit par : MUR | 12/08/2009

Bonjour Pertinence,

Votre billet vaut le détour..tant il est emprunt de réalisme, de vérités !
J’ai beaucoup aimé « dans ma meute on ne chasse pas un vieux loup en fin de parcours, il part seul et dignement »..je vous rejoins sur ce point, car pour moi on ne frappe jamais un homme à terre..trop facile surtout à quelques petits mois de son départ !

M. Moutinot n’est de loin pas le seul responsable de nos problèmes d’insécurité tant il est vrai qu’il a, à maintes reprises, interpellé notre Bern Fédérale à ce sujet….Pour que Justice se fasse, il est impératif de s’en donner les moyens et par conséquent de revoir nos lois beaucoup trop laxistes et parallèlement de renforcer les forces de l’ordre en augmentant leurs effectifs…

Excellente journée
Avec mes meilleurs messages.

Écrit par : Liberté | 13/08/2009

Monsieur Moutinot est attaqué car en principe il devrait répondre des progrès accomplis dans son département et la réalité sur le terrain donne l'ampleur de son échec. De plus en tant que responsable, il aurait pu changer les procédures et donner un ligne de conduite, ce qu'il n'a pas fait. Ses alternoiements entre l'application ou non de la loi sur la mendicité a donné le ton de son manque de vision politique en matière de gestion de la sécurité sur le territoire.

Écrit par : demain | 13/08/2009

c'est vrai que son action globale est franchement décebante...
Mais peut-on lui imputer tous les echecs en matière de sécurité ?
la Situation économique, géopolitique de la suisse et de notre canton, a fortement évolué en un quinquénat...
l'ouverture des frontières, la dérégulation du marché du travail, l'émigration des pays voisins, la paupérisation des genevois...etc...

Il fallait être "superman"pour réussir à relever tous ces défis en même temps...Alors certes soyons critiques de nos politiques, mais gardons en tête que notre société a beaucoup évolué en quelques années, et nos institutions ont besoins d'un temps d'adaptation pour s'ajuster au plus près de la réalité du terrain...
Il ne s'agit pas de dédouaner Moutinot, qui aurait pu être plus réactif et plus juste dans certaines décisions...

Écrit par : MUR | 13/08/2009

@Mur. Accablez M. Moutinot ne sert à rien surtout en fin de législature mais dénoncer des procédures qui ne fonctionnent plus serait utile pour le prochain Conseiller d'Etat en charge de la police. Une remise à plat des services de police, de leur mission serait souhaitable. Par contre, je ne pense pas qu'il y ait une corrélation entre la situation économique et les actes criminels ou d'insécurité. Aux Etats-Unis, les experts dans la police ont constaté que même dans les lieux où les personnes avaient perdu leur emploi, leur maison et survivaient tant bien que mal, le taux de criminalité n'avait pas explosé et même diminué notamment dans certains quartiers de Washington DC. Pourquoi cela et bien même des délinquants ont de l'empathie pour les personnes qui se retrouvent démunis. Par contre, l'escalade des vols est effective. En France, la police lance des opérations tranquillité vacances sous forme de patrouilles régulières pendant l'été ou les résidents s'organisent en "voisins vigilants". Ce concept révolutionnaire permet de faire baisser de 80% les cambriolages dans certains lotissements.

Écrit par : demain | 13/08/2009

Les commentaires sont fermés.